Couverture :
© Roland Schär, dessin

Tel Aviv 1994 suivi de Poussière de mondes

James Bouzaglo

Ces deux nouvelles présentent des décors différents mais un même schéma narratif constitué de destins similaires de personnages qui errent, se rencontrent et se séparent, suite à des guerres ou à des attentats. L’existence absurde de chacun d’eux est dépeinte comme étant cyclique, tout en illustrant la perte d’une harmonie originelle. Le désir de l’écrivain est de retrouver alors l’ordre à travers ses récits, avant de se rendre compte que la littérature elle-même est errance et divagation.

buy_amazon