Kendy Chokeepermal

Âgé de trente ans, Kendy Chokeepermal poursuit, en parallèle, un Masters en philosophie et une thèse de doctorat sur la réception littéraire et philosophique de Mallarmé au XXe siècle, à l’Université d’Aix-Marseille. Il a l’intention de postuler pour un projet de recherche postdoctorale en 2015. Selon lui, l’écriture constitue le premier pas vers la perte de l’anthropocentrisme et de la subjectivité, dans la mesure où elle fait partie d’un processus autonome qui souligne la réflexivité de la langue. Dans ses deux nouvelles, Vacoas (2007) et Vers Solitude (2010), il effectue une description géographique et personnelle de quelques endroits qu’il a connus enfant. Il a l’ambition d’évoluer vers une nouvelle forme d’écriture après ses études.