L’historique de la Librairie Mauricienne Numérique

C’est durant son séjour aux États-Unis d’août 2012 à février 2013 et grâce à ses discussions avec des écrivains, éditeurs et universitaires que Barlen Pyamootoo a conforté l’idée de développer le livre numérique à l’île Maurice. Aux États-Unis, sur deux livres vendus, l’un est numérique, et même si en Europe le pourcentage est moindre, on constate que d’année en année la progression du livre numérique est considérable, inéluctable, et ce désormais dans le monde entier.

Dès son retour au pays, il en parle aux habitués de l’atelier d’écriture qu’il anime le samedi matin à l’Institut français de Maurice (IfM). Tous soutiennent l’idée d’une librairie mauricienne numérique, en particulier Neekeea Ramen, un passionné de la poésie, et Jean-Luc Maslin, le directeur de l’IfM, pour qui le livre numérique constitue la voie de l’avenir, car il assure une meilleure diffusion de nos oeuvres en dehors des frontières de l’île, isolée géographiquement.

Et c’est grâce au soutien indéfectible de Raj Sanassee, un ami d’enfance de Barlen Pyamootoo, que la Librairie Mauricienne Numérique voit le jour en mars 2014. Raj Sanassee a grandement aidé à la création de la structure qui sous-tend le projet, tout en s’occupant des parties administrative et financière, et en confiant l’aspect éditorial à Barlen Pyamootoo.