Couverture :
© Jan Maingard

Gro Lipié

Jan Maingard

Un processus d’héroïsation particulière se perçoit dans cette nouvelle qui présente au lecteur des animaux et des plantes comme personnages, au sein d’un décor naturel. Les noms propres évoquent alors des phénomènes historiques et anthropologiques. Le protagoniste est un vieil arbre solitaire, aux vertus thérapeutiques et riche de légendes et de croyances ; un baobab massif et trapu, qui a l’air d’avoir été planté à l’envers, d’où son nom : Gro Lipié.

buy_amazon